Et encore... Automobile

Audi e-tron : l’offensive électrique

Audi entre enfin dans la bataille du SUV 100% électrique. La nouvelle création allemande est, sur le papier, une réponse sérieuse aux concurrentes Tesla Model X et Jaguar I-Pace.

Désormais, la voiture électrique ne se limite plus à de petites citadines aux performances et à l’autonomie limitées. Des constructeurs comme Tesla en 2016 ou Jaguar l’an dernier l’ont déjà prouvé. Développé sur une plateforme spécifique, l’Audi e-tron est donc un beau gabarit de 4,90 mètres de long. Il se place donc entre le Q5 et le Q8.

> De belles performances
L’Allemande bénéficie d’une motorisation de 265 kW, soit 360 ch . Bénéficiant de la transmission quattro de série, l’e-tron fonctionne grâce à ses deux moteurs électriques sur chaque essieu. Pour alimenter la cavalerie, le SUV dispose d’une batterie lithium-ion de 95 kWh.
Malgré ses 2,5 tonnes, le Bavarois est bluffant d’efficacité et ne fait à aucun moment ressentir son gabarit imposant. Installés sous le plancher entre les deux essieux, les 700 kg de batteries (rien que ça !) lui confèrent une répartition des masses optimales. Le SUV vire à plat lors des enchainements de virages à vitesse soutenue et gomme les aspérités de la route grâce, entre autres, à sa suspension pilotée disponible en option.

À bord, on a visiblement encore une fois voulu ne pas effrayer les habitués de la marque avec une planche de bord ne se distinguant pas des autres modèles Audi. L'ensemble est en effet dominé par l'implantation de l'instrumentation numérique Full HD derrière le volant et des deux écrans tactiles du système MMI au centre, remplaçant la grande majorité des boutons. L'e-tron embarque sinon tous les derniers systèmes d'aide à la conduite : régulateur de système adaptatif fonctionnant dans les bouchons, caméra 360°, alerte d'angles morts, aide active au maintien dans la voie, etc. Avec jusqu'à cinq radars, six caméras, douze détecteurs de proximité à ultrasons et un scanner laser, rien ne semble pouvoir échapper à sa vigilance électronique. Mais il se permet toutefois une fantaisie futuriste : vous pouvez choisir en option des rétroviseurs caméra, une première mondiale pour une voiture de série, avec une image retransmise sur des écrans OLED à l'avant des portières de chaque côté...

> Les limites du réseau de recharge
Audi annonce une autonomie de 417 km selon le cycle WLTP. En conduite habituelle, celle-ci s’établirait plutôt à 330/350 km. Pour l’améliorer, Audi propose un freinage régénératif réglable selon trois modes. Le sujet est d'autant plus épineux qu'une recharge totale prend près de 40 heures sur une prise 220 v classique, 8h30 sur une prise rapide. Alors oui Audi annonce que l'e-tron est compatible avec des bornes « supercharge » de 150 Kw/h ce qui permet de récupérer 80% de la batterie en 30 minutes, mais ces bornes spéciales sont aujourd'hui quasi inexistantes en France (moins d'une dizaine) et sont regroupées au sein du réseau Ionity, qui ne comptera que 80 stations dans l'hexagone fin 2020...

Prix à partir de 82 600 € (hors options). www.audi.fr
Christian Perrin