Gastronomie

Entremets
Et vogue la Bastide de Moustiers…
Pour la saison estivale, la Bastide de Moustiers invite ses hôtes à naviguer sur les eaux turquoises du Lac de Sainte-Croix du Verdon ! L’occasion rêvée de découvrir l’un des plus beaux lac de Provence à bord d’un bateau entièrement électrique, silencieux, respectueux de l’environnement et pouvant accueillir jusqu’à 7 personnes. Son nom, l’Estelle (l’étoile en Provençal), rend hommage à celle qui brille, suspendue au-dessus du village depuis le 17e siècle.
75€/heure jusqu’à 7 personnes - Tél. : +33 (0)4 92 70 47 47 - contact@bastide-moustiers.com
Le Mirazur au sommet
Comme un bonheur ne vient jamais seul, le Mirazur à Menton vient de se voir classé « Meilleur restaurant du monde » par le magazine anglais « Restaurant » après avoir obtenu sa troisième étoile au guide Michelin en début d’année. Même si les règles de ce classement sont assez obscures, nous en sommes ravis pour Mauro Colagreco qui n’en demandait sans doute pas tant…
Le Coquillade fait sa mue
Au sommet d’une colline cernée par les vignes, la Coquillade Village est vraiment une perle du Luberon. Cet élégant Relais&Chateaux qui vient de fêter ses 11 années d’existence, propose 63 chambres et suites réparties au fil des ruelles du « village » qui mènent toutes au magnifique spa de 1500m2, aux deux piscines extérieures format XXL et surtout aux trois restaurants du complexe : « les Vignes » et sa cuisine méditerranéenne en panoramique sur la campagne, la « Dolce Vita » qui met l’Italie à table face aux piscines, et le « Coquillade » qui vient de faire sa mue dans une salle à manger redécorée avec goût et autour d’une nouvelle carte de pas moins 18 entrées et 18 plats, servis en petite portion. Attention, on est loin du tapas car chaque assiette est soigneusement cuisinée par Thierry Ederlin et son équipe. Cet ancien de l’écurie Ducasse permet ainsi à ses hôtes de vagabonder sur trois, quatre ou cinq plats qui jouent toujours la carte locale en grande partie issue de l’agriculture biologique. Cela nous donne par exemple d’excellentes asperges blanches et sabayon Aureto blanc (le vin « maison »), un foie gras torchon et cerise Guignolet impeccable, des ravioles au chèvre du Rove et farigoule, un œuf parfait, brocoli et caviar Kristal, des cuisses de grenouille, fromage blanc et spiruline, un savoureux risotto truffe noire et pecorino. Ne négligez pas pour autant les fromages de René Pellegrini et la table des desserts très délicats élaborés par le chef pâtissier Aurélien Trousse.
Coquillade village*****, Relais & châteaux, - Le Perrotet 84400 Gargas - Tél. (0)4 90 74 71 71 - www.coquillade.fr
Le demi-siècle de L’African Queen
50 ans d’existence pour un restaurant, cela devient rare. Alors l’équipe de l’African Queen, sur le port de Beaulieu, n’a pas mégoté pour fêter cet anniversaire. Famille, amis et clients fidèles étaient réunis autour de Gilbert et Annie Vissian ainsi que leur fille Angélique (notre photo) pour célébrer ce moment dans la bonne humeur. Un grand bravo à cette maison qui a toujours privilégié la qualité et l’authenticité du terroir niçois.
Magie grecque chez Ômer
Petit moment de grâce l’autre semaine chez Ômer où le chef Patrick Lainé recevait Dina Nikolaou, ambassadrice de la cuisine grecque contemporaine. Sa feta en tempura à l’olive « gluko koutaliou, son tarama Evi Evane au citron confit et poutargue, son poulpe au miel de Crète et thym frais ou sa mousse de yaourt au miel et fruits rouges a ravi la clientèle.
Rodrigo de la Calle à l’Odissey
Comme chaque année à la belle saison, le restaurant Odissey du Métropole Monte Carlo ouvre ses portes à la clientèle extérieure. Durant les dîners des mois de juillet et août, du mardi au samedi, c’est le restaurant « El Invernadero » de Rodrigo de la Calle, qui ouvrira ses portes dans ce lieu d’exception. Christophe Cussac, chef exécutif de l’hôtel, a en effet convié le chef madrilène et toute sa brigade à recréer sur place l’univers de sa cuisine « gastrobotanique ». Rodrigo de la Calle va transcender la magie des lieux pour y présenter sa gastronomie unique basée sur le respect de la nature dans laquelle les végétaux sont les acteurs principaux.
Le printemps du Relais des Moines
Toujours un grand plaisir de rejoindre le Relais des Moines et la cuisine inventive et précise de Sébastien Sanjou. Le chef étoilé de la belle maison des Arcs poursuit son chemin vers l’excellence et sa carte de printemps le prouvait encore il y a quelques semaines. La collection de bleda-raba de Philippe Auda, Colonata, gingembre, noisette-truffe est désormais une signature du Relais; les asperges de Provence (Mallemort), en jeux de textures, températures et cuissons sont parfaites ; les noix de Saint-Jacques, poireaux de plein champ jusqu'à la racine, champagne et citron bergamote respiraient le printemps; la pêche artisanale d'Olivier Bardoux en nage de coquillages, topinambours, chou vert honorait la Méditerranée; l’agneau de lait des Pyrénées, noisettes rôties aux épices douces, jeunes navets et blettes mozaic comme le citron jaune de l'arrière-pays niçois, estragon, huile d'olive amère, vanille, étaient un hymne à la Provence. Incontournable.
Le Relais des Moines, Route de Sainte-Roseline 83460 Les Arcs-sur-Argens. Tél. (0)4 94 47 40 93. Fermé lundi et mardi. Site : www.lerelaisdesmoines.com. Carte et menus à 48€ (en semaine avec vin, eau, café et mignardises), 75€, 98€ et 130€
« Rosé Day » le 28 juin
Vendredi 28 juin, l’International Rosé Day célébrera, pour sa seconde édition, le Rosé de Provence partout dans le monde. Partout dans le monde, de Saint Tropez (où sera donné le coup d’envoi) à Bandol et Monaco, de Paris à New York, de Miami à Rio de Janeiro, de Moscou à Hong-Kong, le vin rosé de Provence sera à la fête dans de nombreux restaurants et caves, à l’initiative de Valérie Rousselle et Fabienne Joly.
www.rose-day.fr
  1. 1