Gastronomie

Entremets
"Happy Days" au Métropole
Pour sa part, le Métropole Monte-Carlo rouvrira ses portes le 19 juin. Dans un premier temps, le service de restauration ne sera proposée qu’au Lobby Bar mais une offre "Happy days" accompagnera cette rentrée : pas d’heure de check-in imposé, late check out à 16h00, parking offert, flexibilité des conditions de réservation (annulable et modifiable sans frais jusqu’à 18h le jour de votre arrivée).
metropole@metropole.com - Tél. : (+377) 39 15 15 15
Le Mirazur "Plastic Free"
Le développement durable était déjà dans les gènes du Mirazur à Menton lorsqu’il a été décidé de passer à la vitesse supérieure en déclarant la guerre aux plastiques. Quelques mois après l’attribution de leur étoile verte en plus de leurs trois macarons au Guide Michelin, le chef Mauro Colagreco, son épouse Giulia et leur chef Luca Mattioli, ont obtenu la première certification "Plastic Free" attribuée à un restaurant. Les ingrédients et les préparations sont désormais placés dans des bacs en inox de différentes tailles et de différentes contenances avec des couvercles du même matériau. La recherche se poursuit également sur le film alimentaire.
Mouvements dans les cuisines
Ça bouge dans les cuisines ! A Monaco, c’est le chef Benoît Witz qui quitte l’Hermitage pour rejoindre le restaurant étoilé Elsa au Monte-Carlo Beach, seul établissement étoilé 100 % bio certifié Ecocert. Son parcours auprès d’Alain Ducasse (Louis XV, Moustiers et La Celle) est un gage de son amour pour les beaux produits de la Riviera qu’il déclinera sur sa nouvelle carte à partir du 17 avril. (Tél. : +33(0)4 93 28 66 66). A La Bastide de Moustiers, les fourneaux ont été confiés à Thomas Chambraud, 27 ans, (photo Monetta) en remplacement de Frédéric Garnier. Ce Limougeaud a lui aussi débuté auprès d’Alain Ducasse avant de rejoindre Pascal Bardet. Il était sous-chef à La Bastide depuis 2018.
L’Hôtel du Cap-Eden-Roc vient de remporter le prix de la Palme du Tourisme Durable dans la catégorie Hébergement Grande Entreprise. Cette 3e édition a été organisée par TourMaG.com et l’association Acteurs du Tourisme Durable (ATD), avec le soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.
Nice : le Grand Café de France
A la fois brasserie, restaurant et salon de thé, le Grand Café de France a ouvert ses portes l’an dernier au cœur de la zone piétonne de Nice. Son propriétaire, Kamla Al Rineh, bien connu à L’Ybane, a voulu recréer l’ambiance des grandes brasseries parisiennes avec une décoration retro élégante et cossue avec au rez-de-chaussée la brasserie et ses deux grandes terrasses extérieures très cosy, alors qu’à l’étage, la salle du grand restaurant mène sur la terrasse intimiste à ciel ouvert, tel un jardin suspendu. On pourra y prendre le petit-déjeuner, une salade niçoise mais aussi un tartare de thon frais, salade d’artichauts, des gambas flambées au pastis, un filet de bœuf sauce au poivre ou une pizza au Parme.
7 rue de France - Nice - Tél. : +33(0)4 93 53 97 38
Grubers sacré "meilleur burger"
Dans la rue Princesse Caroline, "cœur" de la Condamine, Grubers délivre depuis bientôt 4 ans d’excellents burgers signés Giraudi. "Nos valeurs sont la qualité, l’authenticité et la créativité" assure l’entreprenant Riccardo Giraudi, qui vient d’ailleurs d’ouvrir un deuxième Grubers au Luxembourg. Une qualité qui a valu à Grubers de remporter le concours du "meilleur burger de la Principauté", plébiscité par les lecteurs de L’Observateur de Monaco pour son goût, ses toppings et ses frites croustillantes. Six assaisonnements de viandes (poivre, truffes, etc...) et près de 10 toppings (bacon, fromage, pickles, etc...) sont proposés à partir de 11,90€ avec boisson.
16-18, rue Princesse Caroline - www.ilovegrubers.com
Le Sensais (2 rue du Portier) vient de fermer ses portes (6 mars) pour travaux. Réouverture prévue pour le 1er avril sous un nouveau nom, La Table d’Elise, et une nouvelle formule. Alberte et Jean-Pierre Escande ainsi que le chef Dominique Nouvian veulent en effet promouvoir une cuisine plus ancrée dans la tradition française. Nous y reviendrons.
20 ans pour le Quai des Artistes
Mine de rien, cela fait maintenant 20 ans que le Quai des Artistes régale les amoureux de la cuisine traditionnelle française dans le quartier de La Condamine, sur le port. Avec son complice Pascal Rambaud, Francis Poidevin, ancien chef de Jean-Pierre Coffe aux Halles de Paris, tient avec passion une maison dotée d’une confortable terrasse d’été. Si le banc de l’écailler est réputé pour sa fraîcheur impeccable, on viendra au Quai pour les cuisses de grenouilles, les escargots en persillade, les poissons rôtis à la plancha, le mix grill de la mer, les moules marinières, les raviolis de veau à la Monégasque, l’andouillette AAAAA grillée, la souris d’agneau cuite à l’os ou le millefeuille du Quai à la crème légère vanillée... Le tout dans le décor somptueux d’une brasserie du siècle dernier. Incontournable.
Quai Antoine 1er - Tél. : 97 97 97 77 - www.quaidesartistes.com
  1. 4