Gastronomie

Entremets
Maeght : Les Agitateurs “Sous les Pins”
Vous aimez le restaurant niçois étoilé les Agitateurs ? Alors vous pouvez le retrouver à la Fondation Maeght, où ses trois créateurs viennent d’ouvrir le café restaurant “Sous les Pins” face au jardin de la Fondation. Ils y proposent chaque semaine un menu imaginé avec des producteurs engagés qui fera rayonner le terroir niçois pour une cuisine du vivant. Fleurs de courgettes, poisson à cru et vinaigrette acidulée, oeufs mimosa et anchois, risotto aux champignons parmesan, noisette, sauge et marjolaine ou tomates farcies sont au programme.
Plat du jour : 18€, entrée/plat ou plat/dessert : 26€, entrée/plat/dessert : 32€. Fermé le mardi et le mercredi. www.fondation-maeght.com
Estivales à Saint-Martin
Mêlant à la fois gastronomie et culture (avec les œuvres d’Agnès Sandahl exposées dans la galerie et les sculptures monumentales de Manolo Valdès), les Estivales du Chateau Saint-Martin s’installent pour trois soirées dans l’olivaie du Chateau. Le chef Jean-Luc Lefrançois propose une belle suite de plats régionaux comme la charcuterie, la pissaladière, les beignets de courgettes avant le jambon cuit à la broche dans le jardin et les desserts de Tanya Colella...
Prochaines soirée le 21 juillet et le 25 août (80€ avec cocktail) - Tél. : +33(0)4 93 58 40 85
Julia Sedefdjian au Radisson
Calade by Julia Sedefdjian : voilà un retour à Nice remarquable pour la plus jeune cheffe étoilée de France (“Baieta” à Paris) qui s’installe pour l’été sur le rooftop du Radisson Blu, à l’occasion du 25e anniversaire de l’hôtel. L’ancienne apprentie de David Faure chez Aphrodite décline sa carte de cuisine niçoise qu’elle n’hésite pas à moderniser avec la complicité du chef David Rodriguez. Blettes, fleurs de courgette, bar grillé, poulpe de roche, panisses et autres délices chers au cœur de la cheffe sont au menu...
Ouvert pour le déjeuner et le dîner, du mercredi au dimanche. 223, Promenade des Anglais - Nice. Tél. +33 (0)4 97 17 72 79
Yoshi à l’Odissey
Unique restaurant Japonais de la Côte auréolé d’une étoile Michelin, Yoshi prend place pour l’été au bord de la piscine de l’espace Odyssey du Métropole Monte Carlo conçu par Karl Lagerfeld. Le chef Takeo Yamazaki et son équipe proposent nigiris, makis, poissons ou viandes mais aussi des plats signatures comme l’ebi shinjo (boulettes de crevettes au kombu) et le ghindara (morue noire marinée 72 heures), accompagnés des meilleurs sakés, whisky ou thés verts japonais sélectionnés par le chef sommelier. Un moment rare...
Tél. : +377 93 15 13 13 - yoshi@metropole.com
...et Franck Cerutti passe la main
Dans le même temps, Dominique Lory quitte le Louis XV pour devenir chef exécutif de l’Hôtel de Paris en remplacement de Franck Cerutti qui prend une retraite méritée. Le compagnon de route d’Alain Ducasse depuis le Juana en 1981, était là lors de l’ouverture du Louis XV en 1987. Excepté un intermède à Nice pour ouvrir son restaurant (Le Don Camillo), il a toujours oeuvré dans le sillage d’Alain Ducasse où il a formé nombre de chefs. Amoureux du haut-pays niçois, il aura désormais du temps pour cueillir ses champignons à Pélasque...
Gin monégasque pour l’Eden-Roc Lounge
Pour célébrer l’ouverture de l’Eden-Roc Lounge, un magnifique lounge-bar sur le toit du Pavillon Eden-Roc à Antibes créé par l’architecte Patricia Anastassiadis, le groupe Oetker Collection a créé le gin Eden-Roc, son tout premier spiritueux maison. Élaboré à partir d’extraits d’agrumes et d’aiguilles de pin provenant directement des jardins de l’établissement et de la région, ce gin intense est distillé selon des procédés artisanaux traditionnels par la Distillerie de Monaco, la seule de la Principauté.
Emmanuel Pilon nouveau chef du Louis XV...
Changement d’équipe au Louis XV où Alain Ducasse vient de nommer Emmanuel Pilon chef des cuisines du 3 étoiles monégasque. Formé à Lyon avant de rejoindre (déjà) le Louis XV comme chef de partie, il part ensuite pour Paris et le Plaza Athénée pour devenir chef adjoint auprès de Romain Meder qu’il suit ensuite aux Ombres. Autre changement : le Monégasque Maxime Pastor devient chef sommelier à la suite de Noël Bajor. Il arrive lui aussi du Plaza Athénée. La cuisine de la Riviera est entre de bonnes mains !
Viallat habille Ruinart
La maison Ruinart sort une édition limitée de ses cuvées emblématiques signée par l’artiste français Claude Viallat. Le peintre a appliqué ses formes et couleurs sur les étuis seconde peau de magnums de R de Ruinart, Ruinart Rosé, Ruinart Blanc de Blancs et Ruinart Millésimé. Il a puisé son inspiration dans la robe du vin pour imaginer un jeu chromatique singulier. Chaque étui, numéroté et signé, est proposé en 50 exemplaires.
www.ruinart.com
  1. 4