Et encore...

Timbres
Il s’agit de l’affiche suédoise du film de Richard Eichberg Die Katz’im Sack, Quadrille d’amour en français, sorti en 1935. Le film met en scène une jeune provinciale hongroise qui se transforme en parisienne mondaine et brillante par amour pour un coureur automobile qui, après l'avoir dédaignée, en devient tout à fait fou.
Affiche : © Tous droits réservés
A l’occasion de son 60e anniversaire, la Division de police maritime et aéroportuaire de Monaco se dote d’une nouvelle embarcation. Souhaitée par S.A.S. le Prince Albert II, cette future vedette d’une longueur de 26 mètres sera le principal navire d’Etat de la Principauté puisqu’unique sur le bassin méditerranéen. Elle sera armée et dotée des dernières technologies en matière de navigation et de secours en mer. Le nom de sa « marraine » sera dévoilé lors du baptême dans le Port Hercule, comme le veut la tradition.
Dessin et gravure : Martin MÖRCK
Le timbre représente l’affiche format pantalon du film de 1939 d’André Berthomieu, L’Inconnue de Monte-Carlo, version française du film italien de Mario Soldati La signora di Montecarlo qui raconte l’histoire d’une aventurière, lasse de servir d'appât pour un escroc qui dévalise au poker les naïfs qu'elle lui amène. Elle retrouve un ami d'enfance qui l'arrache des griffes de son complice et de celles de la police.
Affiche : © Tous droits réservés
Monaco célèbre cette année le tricentenaire du prince Honoré III (1720-1795). Esprit éclairé et moderne, sensible à la pensée des Lumières, Honoré III régna pendant soixante ans (1733-1793), ce qui constitue le plus long règne des souverains monégasques. Honoré III se distingua par une brillante carrière militaire dans les armées de Louis XV. Il fut promu officier général de l’armée française avec le grade de maréchal de camp. Grand aristocrate français (il hérita de son père Jacques de Goyon-Matignon le titre de duc de Valentinois), Honoré III manifesta une grande humanité qui lui valut d’échapper à la guillotine sous la Terreur après avoir été dépouillé par la Convention de sa Principauté de Monaco, Menton et Roquebrune.
Dessin et gravure : Sophie BEAUJARD
Après plusieurs mois de travaux, la place du Casino révèle enfin son nouveau visage. Un espace moderne, ouvert, entièrement repensé pour le plaisir et le confort des visiteurs. L’esplanade offre une vue dégagée sur les somptueux bâtiments Belle Époque du Casino de Monte-Carlo, de l’Hôtel de Paris, et du Café de Paris. La place retrouve l’allure qu’elle avait lors de sa création en 1850. Ornement incontournable de l’ancienne place, le miroir d’Anish Kapoor conserve sa position au cœur de l’esplanade. La sculpture s’entoure de palmiers et d’une fontaine circulaire conçue comme une véritable petite oasis.
Dessin : Marie-Christine LEMAYEUR et Bernard ALUNNI
Depuis 1970, le Fort Antoine, ancien bassin guerrier construit au XVIIIe siècle par le Prince Antoine Ier à la pointe nord-est du Rocher, s'est métamorphosé en un cadre verdoyant où la musique de chambre, le théâtre, la poésie, le folklore retrouvent toute leur dimension originelle. Le Théâtre du Fort Antoine cherche à développer un théâtre vivant et éclectique, tout en étant à l’écoute de la création contemporaine. Il se veut un lieu de rencontre, de convivialité, mais aussi un soutien à la création émergente.
Création : © Vision Oblique - 2020
En 2015, à l’occasion de la commémoration du tricentenaire de l’Alliance des Grimaldi et des Matignon, Jean-Claude Guibal, Député-Maire de Menton, Président du Groupe d’Amitié France-Monaco de l’Assemblée nationale, a pris l’initiative de créer un réseau associant les anciens fiefs des Grimaldi en France mais aussi en Italie. Le 10 juillet 2015, l’association était lancée officiellement à Menton au Palais de Carnolès, en présence de S.A.S. le Prince Albert II, qui en est le Président d’Honneur. Plus d’une centaine de communes en France et en Italie ont une histoire partagée avec la Famille Grimaldi. L’association a pour objectif de faire connaître les liens anciens qui les unissent à la Principauté de Monaco. Elle a vocation à rassembler, valoriser et promouvoir ces sites tant au niveau culturel que touristique.
Mise en page : Créaphil

Musée océanographique de Monaco – le corail

Le dimanche 19.07 à 20h55 Sur Arte

À Monaco, l’engagement en faveur des coraux remonte à plusieurs décennies. La protection des récifs coralliens s’inscrit à la croisée de la réponse aux changements climatiques, de la préservation de la biodiversité à travers le monde et de la protection de l’océan au profit des communautés qui en dépendent. Avec sa nouvelle exposition temporaire « Immersion », le Musée océanographique de Monaco propose une plongée virtuelle et interactive sur la Grande Barrière de Corail, à la rencontre des espèces emblématiques qui la peuplent, et de la mégafaune. Les visiteurs seront invités à percer les secrets du corail et de leurs super-pouvoirs, à découvrir quelles sont les solutions pour préserver ce véritable trésor et enfin à s’émerveiller devant la vie intime du récif corallien.
Dessin : Marie-Christine LEMAYEUR et Bernard ALUNNI
Né à Bonn en 1770 dans une famille de musiciens, Ludwig van Beethoven devient l’élève du grand compositeur de l’époque, Haydn. Sa destinée le situe à la jonction entre le classicisme, dont il représenta l'aboutissement, et le romantisme, dont il favorisa l'éveil. Bien que sa musique symphonique soit la principale source de sa popularité, il a également eu un impact considérable dans l’écriture pianistique et dans la musique de chambre. Surmontant à force de volonté les épreuves d’une vie marquée par la surdité, son art est l’expression d’une inaltérable foi en l’homme et d’un optimisme volontaire, faisant de lui l’une des figures les plus marquantes de l’histoire de la musique.
Dessin : Guéorgui CHICHKINE
Face à la crise sanitaire mondiale sans précédent induite par le COVID-19, S.A.S. le Prince Albert II a adressé à la population monégasque un message de solidarité dont les mots sont repris sur le timbre : « Patience, confiance, courage et solidarité ». Des initiatives d’entraide se sont organisées à tous les niveaux pour protéger les personnes les plus exposées à l’épidémie et pour faciliter et assurer la continuité de la vie quotidienne. Les efforts et l’implication de tous, le sens de la responsabilité et de la solidarité, l’efficacité des décisions prises par le Gouvernement, ont permis de mettre en place la fin du confinement strict. Toutefois, il faudra continuer à agir ensemble avec prudence, rigueur et pragmatisme.
Photo : © Guillaume Barclay
  1. 1